Table animée par Anna

Article d’Isabelle GEHAN

Diversifier – Multiplier – Partir – Bouger – Se rencontrer

Les idées principales par verbe retenu par le groupe

Diversifier : 

  • Il y a actuellement trop d’unicité dans les parcours d’apprentissage (la variation reste de faible amplitude) et les espaces d’apprentissage
  • Comment utiliser autrement les espaces ? Cela pourrait passer par des espaces d’apprentissage non dédiés / par le fait d’inviter des personnes non dédiées à l’apprentissage / par l’invitation à aller voir ailleurs
  • Et aussi : penser que la tête et le corps sont indissociables et que diversifier les propositions permet de les faire travailler

Multiplier : 

  • Importance de multiplier les temps et les modes
  • Aller à la recherche des idées à multiples endroits pour créer un nouvel écosystème,
  • Faire rencontrer la multitude pour créer
  • Multiplier les temps que l’on s’accorde et accorde aux autres, pour aller plus loin
  • Pédagogie qui permet de faire émerger des apprentissages à partir de divers environnements
  • Multiplier les rencontres, les auteurs et points de vue pour encourager une démarche fertile de création
  • A l’inverse du « one shot » : apprendre davantage par davantage d’ouverture et d’opportunités

Partir : 

  • Comment créer des leviers de changement dans une équipe pédagogique ? : les amener sur un territoire qui n’est pas le leur
  • Proposer des déplacements multimodaux, avec plusieurs choix et plusieurs options

Bouger : 

  • Bouger permet de s’engager en formation avec son corps
  • La prise de conscience de l’importance du corps par la crise COVID où l’on s’est aperçu qu’en formation, il n’est pas si simple de bouger à distance : cela induit un vrai travail pour reprendre possession de nos corps
  • Pour apprendre, il faut bouger et dans sa tête et dans son corps : un tout indissociable – Faire bouger pour faire apprendre, pour faciliter l’appropriation
  • Référence aux péripatéticiens : on apprend en se déplaçant (cf Ecole Nationale Supérieure des Jeunes Filles avec les bourses de mobilité et le jardin japonais)
  • Faire bouger dans le Métavers : penser le Métavers avec le corps, dans un espace de coworking où les avatars se déplacent
  • S’engager en formation avec son corps – pratiquer la gestelligence
  • Le déplacement à Okoni a permis tout un cheminement pour se préparer à rencontrer, à apprendre ensemble : bouger pour rencontrer, pour se préparer à s’impliquer

Se rencontrer : 

  • Essence de la naissance du cercle APE : rencontre des membres du cercle
  • Sortir de sa bulle pour rencontrer d’autres personnes qui ont envie d’apprendre
  • Apprendre au travers du métissage
  • Se rencontrer permet d’apprendre sur soi et sur l’autre ; qu’apprend-on au moment de la rencontre ?
  • Recherche d’altérité, de se laisser émerveiller, d’explorer la pensée de l’autre
  • Se rencontrer pour se régénérer, pour nous régénérer, pour se transformer, pour nous transformer
  • La rencontre physique (vs distancielle) : valeur saisie avec le COVID. L’explosion de la formation à distance asynchrone nous conduit à réintroduire du « se rencontrer »
  • Besoin d’échanger ensemble en direct, de multiplier la relation, les émotions et l’énergie individuelle et collective
  • Se rencontrer permet (ou peut faciliter) la génération d’apprentissages et de liens très forts / de changer durablement sa façon de penser et d’agir
  • Importance de créer les conditions de la rencontre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *